Sonnette d'alarme

Bienvenue sur le mur anti-haine !

J'ai créé ce site pour vous faire part de mon inquiétude face à des affirmations et des décisions qui vont à l'encontre des valeurs que nous devrions porter pour pouvoir vivre ensemble.
.... Lire plus

On m'a toujours appris que, confrontés à un comportement discriminatoire, nous n'avions pas le droit de nous taire. Aujourd'hui, ce sont les non-vaccinés contre la covid-19 qui sont discriminés, isolés, marginalisés, diffamés et privés de leurs droits fondamentaux.

Certains diront qu'il ne s'agit pas ici d'une discrimination, puisque pour ne pas être marginalisé, il suffit de se faire vacciner. J'y oppose que d'autres groupes qui ont subi des discriminations et des persécutions dans le passé ont sans doute eu droit au même discours : « Vous n'avez qu'à vous assimiler, à devenir comme nous. » Il faut aussi rappeler que l'intégrité physique devrait être respectée et que dans un pays civilisé, personne ne devrait subir un traitement médical sans son consentement éclairé. Aujourd'hui, ce traitement ne permet pas de protéger son entourage.

Le « pass », admettons le, est un outil de tri numérique, de ségrégation et potentiellement de contrôle général envers lequel il serait naïf de ne pas avoir des suspicions. Nous ne savons pas pendant combien de temps il va être utilisé, ni combien de doses nous allons devoir accepter dans nos corps pour pouvoir continuer à participer à la vie sociale, ni quand d'autres données (médicales) vont y être ajoutées. L'idée de rejeter cette pseudo-liberté conditionnelle est-elle si farfelue ?

Je m'inquiète de constater qu'aujourd'hui, ce ne sont ni des internautes anonymes, ni des polémistes d'extrême droite qui émettent des messages clivants, haineux et déshumanisants. Ce sont des personnes politiques, des artistes, des journalistes et des scientifiques qui prononcent sur la place publique des phrases qui auraient été inimaginables avant 2020 et qui sont aujourd'hui banalisées.

Le vaccin ne permet pas de faire disparaître le virus et les non-vaccinés sont instrumentalisés comme boucs émissaires à coups de contre-vérités comme « C'est à cause d'eux que nous ne sortons pas de la pandémie. » On emploie des mots pour signaler qu'il faut se fâcher d'eux : « Beaucoup d'entre nous sont frustrés. » On les dénigre en les traitant d'obscurantiste, de raciste, voire de monstre. Macron et Trudeau ont même fait allusion à une éventuelle élimination en disant : « En tant que société, est-ce qu'on tolère ces gens-là ? », « Comment pouvons-nous réduire cette minorité ? » et « Ce ne sont pas des citoyens. »

L'expert universitaire Gregory H. Stanton a décrit et analysé les dix étapes d'un génocide, pour déterminer des mesures préventives possibles et pour combattre ou arrêter chaque processus. Ces étapes ne sont pas linéaires et généralement plusieurs se produisent simultanément. Je me permets d'y faire référence non pas pour dire que nous subissons actuellement le même sort, mais pour alerter sur les mécanismes qui peuvent potentiellement mener à des situations très graves. Ce sont les étapes une à quatre qui m'intéressent en particulier, car elles semblent être en action aujourd'hui. En voici un résumé :


Etape

Prévention

1

Classification

Division des personnes entre « nous » et « eux » par des groupes en position d'autorité. La classification sert souvent à rabaisser et à isoler un groupe, ainsi qu'à rendre possible la discrimination, la violence ou la persécution à son égard.

 

Développer des institutions universalistes qui encouragent la cohésion sociale.

2

Symbolisation

Identification des gens en tant que Juifs, Roms, Tutsis, etc. Les distinguer par des couleurs ou des vêtements symboliques.

 

Rendre illégaux les symboles et les discours de haine, ainsi que les vêtements identifiant des groupes victimes.

3

Discrimination

Un groupe dominant utilise la loi, les coutumes et le pouvoir politique afin de nier les droits d'autres groupes.

 

Adopter et appliquer des lois interdisant la discrimination. Pleine citoyenneté et droit de vote pour tous les groupes.

4

Déshumanisation

Affirmation par propagande de la valeur moindre du groupe victime par rapport au groupe majoritaire. Les assimiler à des animaux, des insectes ou des maladies.

 

Condamner, punir rapidement et rendre culturellement inacceptables les discours et les crimes haineux. Sanctionner l'incitation au génocide. Les dirigeants qui incitent au génocide devraient être interdits de voyage international et leurs avoirs financiers à l'étranger, gelés.

En plus d'une banalisation du discours haineux, nous sommes confrontés à des manipulations et des diktats : malheur à qui ose douter de la proportionnalité des mesures ou mettre en lumière leurs conséquences sur la santé, le bien-être, la dignité humaine et la démocratie ! Il sera pointé du doigt et classifié comme eugéniste ou adepte de l'extrême-droite. Un tabou sur les dommages collatéraux a été fabriqué. Des journalistes finissent par attribuer toutes les souffrances au virus. Ils sont poussés à écrire des absurdités comme :

Le 9 juillet 2020, Oxfam écrit qu'entre 6.000 et 12.000 personnes pourraient mourir de faim chaque jour du fait des impacts économiques et sociaux « de la pandémie ».

J'insiste que je ne cherche pas à minimiser les persécutions du passé. Si je m'exprime, c'est parce que ce qui se passe aujourd'hui est un signal d'alarme. Nous savons où la peur, le rejet de l'autre et la haine peuvent mener et que pour vivre ensemble, il est indispensable de cultiver des valeurs universelles.

Je ne suis ni artiste, ni journaliste, ni scientifique, mais je ne pourrais pas me regarder dans la glace si dans la situation actuelle, je n'essayais pas de faire quelque chose. J'ai donc décidé de recueillir ici les phrases qui m'ont le plus choquée. J'espère que cette action pourra contribuer à réveiller les consciences.

Revenons au bon sens, à des valeurs portées par tous et à une envie de construire ensemble.

Pour m'aider à mener ce projet à bien, vous pouvez :

L'adresse mail :
info --at-- sonnettedalarme -- point -- com

En attendant vos réactions, je vous envoie mes messages de paix, d'amour et d'unité.

Mary




Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf



Télécharger le pdf